• Parution le 28 août 2019
  • 188 pages
  • 18.50€

Ici tout est encore possible

Par Gianna Molinari
Traduit de l'allemand (Suisse) par Françoise Toraille
  • Parution le 28 août 2019
  • 188 pages
  • 18.50€

PRIX ROBERT WALSER 2018

PRIX CLEMENS-BRENTANO-PRIZE FOR LITERARTURE 2019

FINALISTE DU GERMAN BOOK PRIZE et DU SWISS BOOK PRIZE

Les jours de l’usine sont comptés, et les quelques employés encore présents savent que viendra bientôt le temps d’éteindre les machines et l’interrupteur principal. En attendant la fermeture dé nitive, une jeune femme est embauchée comme veilleuse de nuit. Soir après soir, elle fait sa ronde, contrôle les grillages. Rien ne bouge. Pourtant ce nouveau lieu devient pour elle un terrain d’exploration, un endroit où tout est encore possible. Quand on découvre les signes apparents de la présence d’un loup, la monotonie se craquelle. Le loup existe-t-il vraiment ? Est-il un danger ?

Un autre mystère obsède la veilleuse, car dans la nuit brillent au loin les lumières de l’aéroport où, des années plus tôt, un homme est tombé du ciel. Gianna Molinari raconte un monde au bord de la disparition et signe un roman hanté par la peur de l’autre et les limites que l’on impose à nos vies.

Pourquoi t’es venu à l’usine en fait, demande Clemens. Tu pourrais faire autre chose. Des études, des voyages. Pourquoi es-tu ici, demande-t-il.
Je me sens bien ici. C’est un bon endroit. Ici, tout est encore possible.
Même les loups, dit Clemens.
Même les loups.

Gianna Molinari

Ils ont aimé

  • Certains livres sont comme des îles. Les lecteurs n’y abordent que brièvement, mais assez longtemps pour que leur beauté mystérieuse, leurs habitants leur soient devenus précieux. Ici, tout est encore possible est un de ces livres.

    Sasa Stanisic (auteur du Soldat et le gramophone)
  • Ici tout est encore possible est un roman énigmatique où l’obsession du loup devient métaphore pour évoquer l’intrus symboliquement menaçant qui prend tout son sens dans le contexte de fermeture d’une usine.

    Elodie Ressayre - Librairie Les Lisières Page des Libraires
  • Gianna Molinari raconte un monde au bord de la disparition et signe un roman hanté par la peur de l’autre et les limites que l’on impose à nos vies. Ici tout est encore possible est une petite pépite, un ouvrage qui ne ressemble à aucun autre.

    Jean-Louis Zuccolini Blog Froggy's Delight
  • Le livre est “dit“ de manière factuelle, dénuée de toute emphase. Et, curieusement, cela le rend plus percutant. L’espace de l’usine, l’obscurité de la nuit, les pixels sur le moniteur, les conversations laconiques représentent un vide existentiel dans lequel la possible présence d’un loup apporte l’espoir de quelque chose de différent. L’espoir qu’ici tout est encore possible. Un premier roman fort.

    NDR
  • Son roman est une petite école de la perfection, accompagné d’effets déroutants, d’énigmes qu’éclaire une lumière tombant de manière imprévisible.

    Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung
  • À chaque phrase, Molinari sait ce qu’elle fait. Son texte est un plaidoyer pour la curiosité au lieu de la peur, pour l’attention au lieu du préjugé.

    Der Standard
  • Gianna Molinari pose les questions sans pathos, et sans références politiques concrètes. Elle n’en a pas besoin et c’est ce qui constitue sa qualité d’écrivain : elle écrit avec tant de justesse, de précision, qu’en quelques traits elle parvient
    à dépeindre un des plus grands drames de notre temps.

    Tages Woche
  • Une pièce intimiste que Gianna Molinari met en scène avec une extrême intensité.

    Sächsische Zeitung
  • Le grand mérite de ce roman, c’est d’aboutir à partir de toutes les histoires qui le constituent à une histoire unique, une histoire qui envoûte et dérange.

    Frankfurter Allgemeine Zeitung

À propos de l'auteur

GIANNA MOLINARI est née à Bâle, en 1988. Sélectionné pour les prestigieux German Book Prize et Swiss Book Prize, Ici, tout est encore possible – son premier roman – a été couronné en 2018 par le prix Robert Walser et par le Clemens-Brentano- Prize for Literature en 2019. Gianna Molinari vit aujourd’hui à Zurich.

 

Photo auteur (c) Christoph Oeschger