• Parution le 11 avril 2018
  • 144 pages
  • 15€

Le Chien de Schrödinger

Par Martin Dumont
  • Parution le 11 avril 2018
  • 144 pages
  • 15€

« Les fils grandissent en s’éloignant des pères ; c’est dans l’ordre des choses. »

Le monde de Jean, c’est Pierre, le fils qu’il a élevé seul. Depuis presque vingt ans, il maraude chaque nuit à bord de son taxi, pour ne pas perdre une miette de son fils. Il lui a aussi transmis son goût pour la plongée, ces moments magiques où ensemble ils descendent se fondre dans les nuances du monde, où la pression disparaît et le cœur s’efface. Mais depuis quelque temps, Pierre est fatigué. Trop fatigué. Il a beau passer son temps à le regarder, Jean n’a pas vu les signes avant-coureurs de la maladie. Alors de l’imagination, il va lui en falloir pour être à la hauteur, et inventer la vie que son fils n’aura pas le temps de vivre. Quand la vérité s’embrouille, il faut parfois choisir sa réalité. Un premier roman pudique et poignant, le roman de l’amour fou d’un père pour son fils.

J'ai marché jusqu'à la plage. À vrai dire, c'était plutôt une crique, un bazar de sable : des roches plantées un peu partout. L'écume fouettait l'ensemble avec acharnement. J'ai écouté les vagues se fracasser. Je les voyais à peine. Une nuit sans lune était tombée, du pétrole sur l'horizon. J'ai inspiré l'odeur de la marée. J'ai compris à quel point ça me manquait, cette histoire d'embruns. J'ai pensé qu'un jour j'y reviendrai à toute cette flotte.

Martin Dumont

Ils ont aimé

  • Un court roman intense en émotions. Complètement désespéré parfois toujours juste. Il parle du poids de la culpabilité, des doux mensonges et de la vérité. De ce qui doit apaiser les maux à défaut de soulager les âmes. Un premier roman très prometteur.

    Aurélie Janssens Librairie Page et Plume, Limoges
  • Martin Dumont signe un premier roman impressionnant de maîtrise et d’émotion qui interroge sur les choix devant lesquels la vie nous place, sur les vérités impossibles à connaître qui nous blessent et sur les mensonges qui, parfois, aident à vivre.

    Marie Michaud Librairie Gibert Joseph, Poitiers
  • Par son humanité, Jean séduit le lecteur et le conduit aussi tendrement qu’il aime son fils dans les méandres de la folie de la vie. La vie est une folie, voilà le fin mot de l’histoire. Folie si répandue. Un livre qui même malgré soi ouvre le cœur. Quoi qu’on en veuille. On pourrait presque l’en refermer pour être sûr de ne pas trop... Mais Martin Dumont sait guider son lecteur jusqu’à la fin et lui faire traverser le gouffre.

    Clémence Holstein actualitté.com

À propos de l'auteur

Né à Paris en 1988, Martin Dumont a longtemps vécu en Bretagne, où il est tombé amoureux de la mer. Un décor au cœur de son premier roman, Le Chien de Schrödinger, et une passion dont il a fait sa profession : il est aujourd’hui architecte naval.

 

(c) Photo Martin Dumont – Cr. Chloé Vollmer-Lo